Les Evêques Catholiques Ouest-Africains francophones complices de crime contre l’Humanité par le pape

Related Articles

Les Evêques Raëliens d’Afrique, disciples du Dernier des Prophètes, le Prophète RAEL, Ambassadeur de nos créateurs, c’est-à-dire les Elohim de la Bible originelle en hébreu ancien, s’insurgent des propos tenus par les Evêques Catholiques de l’Afrique de l’Ouest francophone, par le biais du Cardinal Théodore Adrien ( cf. L’article publié dans Fraternité Matin, à Abidjan, le 28-29 mars 2009).

Il est très drôle de lire que les Evêques Catholiques déclarent que “ Démolir la morale est un crime contre l’humanité et qu’en ce sens, les slogans publicitaires et la distribution de préservatifs pourraient n’être qu’irresponsabilité et crime contre l’humanité “ !La réponse des Evêques Raëliens de l’Afrique par rapport à ceci est la suivante :

“ Il convient tout d’abord de bien redéfinir ce qui est un crime contre l’Humanité : un crime contre l’humanité c’est ce qui tue, ce qui enlève la vie … et dans le cas du SIDA, il s’agit de millions de jeunes africains qui pourraient être tués par ce virus. Quand les Evêques Catholiques de l’Afrique de l’Ouest francophone, par le biais de leur Cardinal, Monsieur Théodore Adrien, prétendent que condamner le Pape pour ses propos est quelque part “détruire la morale africaine” , ils prennent alors au fait eux-mêmes une position immorale ! Car, le fait de condamner les propos du Pape n’enlève la vie de personne, bien au contraire, cela sauve la vie de gens, notamment la vie de ceux qui utiliseront des préservatifs. Il semble donc, que ces Evêques Catholiques ont oublié de consulter le dictionnaire de la langue française pour vérifier ce qui constitue un crime. Non seulement ils sont complices d’un véritable génocide qui tue des millions d’Africains, mais en plus ils ont du mal avec la langue française et la compréhension de ce qui constitue un crime. Leur soit disante morale chrétienne tue, et ceux qui l’attaque sauvent des vies ”

Et ce n’est pas tout, le Cardinal Théodore Adrien, ose dire la chose suivante : “ Nous disons enfin que les Africains ont la capacité de penser par eux-mêmes, aussi bien les problèmes qui les concernent que ceux de toute l’humanité. Nous déplorons et dénonçons le crime, venant du fond des âges, où l’on traitait nos frères et nos soeurs en marchandises et en “ biens meubles” ( le Code Noir, Art. 44), et qui aujourd’hui consiste à s’acharner à penser pour nous, à parler pour nous, à faire à notre place sans doute parce qu’on ne nous croit pas en mesure de le faire par nous-mêmes ! “

A ce sujet-là, les Evêques Raëliens d’Afrique, tiennent à préciser ce qui suit :

 » Il est très important de se rappeler que ce sont des Catholiques Chrétiens faisant allégeance à Rome et son Pape, qui ont élaboré ce Code Noir qui témoigne de l’importance de l’assimilation religieuse nécessaire à la domination des esclaves noirs par les esclavagistes catholiques chrétiens. Ce Code Noir stipule entre autres que tous les esclaves noirs devront être convertis par la force et qu’ils devront être baptisés et instruits dans la Religion Catholique Apostolique Romaine, qu’il était interdit tout autre exercice public d’autres religions que la religion Catholique, que les esclaves noirs ( même après conversion et baptême catholique ) sont des biens meubles. Ce Code Noir n’était rien d’autre qu’un instrument pour que la race noire soit religieusement assimilée par la Religion de son colonisateur et esclavagiste, notamment la Religion Catholique Chrétienne.

Et, de surcroît, c’est le Vatican qui est à l’origine de l’esclavagisme moderne à grande échelle (le commerce triangulaire). Car c’est la Religion Catholique Chrétienne qui va être à l’origine d’une nouvelle forme d’esclavagisme, c’est-à-dire, celle cautionnée par des motivations religieuses : une idéologie religieuse qui prétend affirmer que l’humanité de quelqu’un dépend directement de sa religion. Il suffit pour cela de lire les “bulles” (décrets) papales du Pape Nicolas V :

“ des faveurs et grâces spéciales étant conférées aux princes et rois catholiques, qui …non seulement restreignent les excès sauvages des noirs et autres infidèles…mais aussi pour la défense et l’augmentation de la foi, ils doivent persécuter et faire disparaître ceux-ci, ainsi que leurs royaumes et leurs habitations, même si ceux-ci sont situés dans des régions lointaines qui nous sont encore inconnues “ ( Bulle Romanus Pontifex, p. 21).
“ Au roi Catholique du Portugal est donné la libre et ample faculté d’envahir, chercher, capturer, déporter et soumettre tous les noirs, et autres ennemis du Christ n’importe où, de prendre possession de leurs royaumes, principautés, et de leurs possessions, et de tous leurs biens meubles et immeubles, et de réduire leur personne à l’esclavage perpétuel, et prendre la souveraineté de leurs royaumes, principautés, et de leurs biens afin de bénéficier de l’usage et des produits de ceux-ci” (Bulle Romanus Pontifex, p. 23) “ .

Et en 1550, lors de ce qu’on appelle la Controverse de Valladolid, le légat du Pape Catholique Chrétien de Rome, va prononcer le verdict que les Amérindiens ont bel et bien une âme et qu’ils sont donc bel et bien du genre “humain”. Et, dans un codicile de ce verdict, le Pape Catholique par le biais de son légat, va alors préconiser l’utilisation des noirs africains comme esclaves pour les Amériques, l’Europe et ailleurs dans le monde chrétien. C’est alors que ce qu’on appelle le commerce triangulaire des esclaves ( Afrique – Amériques – Europe ) va prendre son essor. Merci au Pape et à la Chrétienté !

Les Evêques Catholiques Africains sont très mal placés pour s’offusquer du fait que les noirs ont été considérés comme des biens meubles, comme n’étant pas du genre humain, comme n’ayant pas “ d’âme “ …. Tout ceci est le fruit de leur propre Religion, c’est-à-dire la Religion Catholique Chrétienne qui est le berceau de l’anti-sémitisme et du racisme envers les noirs! D’ailleurs, la Bible Chrétienne amenée en Afrique, est une Bible falsifiée, défigurée, manipulée, dans laquelle réside encore et toujours des passages racistes, diminuant les noirs à des esclaves, à des maudits, à des biens meubles, à des non-humains maudits pour l’éternité, à des êtres inférieurs ( cfr. La Malédiction de Kam ( cfr. Genèse IX, 20-27) “ .

La seule décolonisation spirituelle possible pour les noirs chrétiens est d’Apostasier. Apostasier, ce n’est pas renier Jésus, c’est justement le reconnaître, en rejetant une Eglise de ceux qui l’ont trahi, qui parlent en son nom sans avoir été” mandatés par les Cieux pour cela ! Si Jésus revenait sur terre aujourd’hui, il ne serait pas Chrétien, mais Raëlien, c’est-à-dire, au service de son Frère Prophète, le Messie, le dernier Messager de nos créateurs, les Elohim de la Bible originelle en hébreu ancien”.

De plus les Evêques Raëliens d’Afrique tiennent à préciser ce qui suit:

 »Par sa participation à la colonisation spirituelle, culturelle et économique de l’Afrique, l’église catholique a une très grande part de responsabilité dans la misère matérielle actuelle dans laquelle croupit le continent. Elle a créé les conditions pour le pillage des ressources et des richesses du continent par l’Europe (cf. Lettre du roi Léopold II de Belgique adressée aux missionnaires allant aux Congo). On le sait aujourd’hui, l’église a été complice du génocide au Rwanda. On le sait aussi, elle pratique encore le racisme envers les NOIRS même au Vatican, ce que vient de dénoncer avec courage et force Serge Bilé dans son livre « Et si dieu n’aimait pas les Noirs ».

La prise de position des évêques catholiques d’Afrique de l’Ouest est un bel exemple de soumission aveugle à l’autorité car ici, en matière de SIDA, la compétence de l’église est très limitée voire nulle. La réaction du Pape contre le préservatif confirme que la position anti-science de l’église n’a pas changé. Les évêques catholiques d’Afrique de l’Ouest doivent savoir que par leur réaction, ils se font complices de l’existence du SIDA en Afrique, donc de la souffrance et de la mort de milliers d’Africains. De même qu’ils montrent aux yeux de toute la planète qu’ils portent en eux ce grand boulet que trainent encore beaucoup d’Africains, le complexe d’infériorité face aux blancs, complexe qui a été justement bien cultivé par la colonisation spirituelle (cf. www.raelafrica.org). Car comment comprendre, alors que partout au monde sur tous les continents des catholiques se sont insurgés contre la réaction du pape et même apostasient en masse (50 cas enregistrés au Québec en moins d’un mois), que les évêques catholiques d’Afrique de l’Ouest eux soutiennent le pape qui de toute évidence s’est trompé sur la question du préservatif. Les évêques catholiques d’Afrique de l’Ouest craindraient-ils la manifestation évidente de la « faillibilité » du pape. Auraient-ils peur que les Africains découvrent que  »l’infaillibilité » du pape est un mythe? …
Enfin Les évêques Raëliens d’Afrique réaffirment ceci:

 »Le pape par sa position contre le préservatif, a commis un crime contre l’humanité, et doit être poursuivi en justice pour cela, à moins qu’il reconnaisse publiquement son erreur et qu’il demande des excuses aux populations  ».

More on this topic

Comments

Advertisment

Humilité, la qualité la plus importante.

C’est la science qui est importante. Tout comme vos pauvres ancêtres ont été dominés par les Blancs parce qu'eux avaient su maîtriser...

L’Université Du Bonheur – Congo Décembre 60aH – 2005

Les stages d’Afrique à Brazzaville au Congo ont certainement marqué un tournant dans la vie du Mouvement Raelien d’Afrique. Les stages de...

Raël au Congo Brazzaville

C’ est la première fois que je suis en Afrique un 13 Décembre, à moins que Taï ne me contredise. J’ ai...

Popular stories